Lettre ouverte au Président de la République de Côte d’Ivoire, son Excellence Monsieur Alassane Dramane Ouattara

Article : Lettre ouverte au Président de la République de Côte d’Ivoire, son Excellence Monsieur Alassane Dramane Ouattara
28 octobre 2020

Lettre ouverte au Président de la République de Côte d’Ivoire, son Excellence Monsieur Alassane Dramane Ouattara

Lettre ouverte au Président de la République de Côte d’Ivoire, son Excellence Monsieur Alassane Dramane Ouattara.

Excellence Monsieur le Président, je suis un jeune ivoirien passionné de la Côte d’Ivoire et Africain fier de ses valeurs. Je m’adresse directement à vous ce jour car des circonstances exceptionnelles me l’imposent.

Je suis né à Yamoussoukro, ville natale du père de notre nation, le Président Félix Houphouët Boigny. À ma naissance, l’illustre personnage qu’était le premier président de notre nation avait tiré sa révérence. Quoique mort, les actions de l’homme et son haut niveau de patriotisme sont restés pour moi un modèle de citoyenneté.

Les années de ma vie jusqu’à ce jour ont été paisibles dans l’ensemble. Le sujet qui inspire cette lettre ouverte, Excellence Monsieur le Président, est la vie et l’avenir de notre pays la Côte d’Ivoire.

Du haut de mes années de vie, j’ai pu expérimenter le bonheur, le malheur, la peur et le courage. Et c’est courageusement que je prends mes responsabilités ce jour pour m’adresser à vous, autorité suprême de l’Etat de Côte d’Ivoire. Nous sommes Africains et en Afrique, les enfants comme moi ne peuvent manquer de respect aux vieillards de votre âge. C’est donc respectueusement et courageusement que j’ai décidé de m’adresser à vous à cœur ouvert.

Depuis le 6 Août 2020, date à laquelle vous avez pris l’engagement public de briguer un autre mandat à la magistrature suprême de notre pays, la Côte d’Ivoire a changé de climat social. Les germes de la désunion, de l’indiscipline, du désordre et de la haine ont refait surface comme ce fut le cas il y a quelques années dans notre pays. Nous jeunes, citoyens de ce pays, aspirants à la véritable paix des cœurs et au développement inclusif, avons perdus la quiétude et le sommeil.

C’est donc inquiets que nous nous levons chaque matin avec l’incertitude de retrouver les nôtres. La haine exacerbée par les clivages communautaires déchire chaque partie de notre beau pays. Si l’annonce de votre candidature à un mandat supplémentaire divise, il n’en demeure pas moins que vos sorties médiatiques récentes attisent davantage de haines, de sectarisme politique et ethnique.

Excellence Monsieur le Président, je veux m’adresser à “l’houphouetiste” que vous êtes.  Je n’ai pas eu la chance de connaître le Président Houphouët Boigny pendant ses années de gouvernance, mais un trait particulier de l’homme que la Côte d’Ivoire, l’Afrique et le monde gardent, reste son ouverture au dialogue, gage indispensable à la paix des cœurs. 

Au nom de cette valeur, socle sacré de la démocratie et de la paix, je vous exhorte Excellence Monsieur le Président à dialoguer inclusivement avec le reste de la classe politique ivoirienne. Il y va de la pérennité du labeur auquel vous vous êtes acharnés pendant ces dix dernières années de votre présidence. Au nom de la vie, du développement, de la paix dans notre pays, Je vous exhorte Excellence Monsieur le Président à revoir vos positions quant à votre posture politique actuelle.

Pour la paix, je vous prie Excellence Monsieur le Président de renoncer à cet autre mandat qui divise les Ivoirien(ne)s.

Je ne suis pas des citoyens qui implorent la paix sans pour autant proposer les conditions de son instauration. C’est mon engagement citoyen et ma passion sans réserve pour mon pays qui motivent ces quelques lignes que je me permets de vous adresser ce jour. En espérant que mon message vous parvienne, je vous prie Excellence Monsieur le Président d’agréer ma plus haute considération pour l’autorité que vous représentez. Daignez agréer en tant que père, l’expression de mon grand respect et comprendre l’inquiétude qui est mienne en ces jours sombres que connait mon pays.

Je garde espoir de lendemains meilleurs, car j’ai foi que le DIEU tout puissant qui nous a créé n’abandonnera pas notre pays. Je vous souhaite Excellence Monsieur le Président la sagesse divine, une santé de fer et un lendemain loin des bruits de haine et de vengeance.

Paix à notre pays la Côte d’Ivoire !

Dieu soit notre guide à chacun(e) !

Partagez

Commentaires

Gouali Ezéchiel
Répondre

C'est avec attention et admiration que j'ai lu cette belle lettre adressée au chef de l'État ivoirien!
J'apprécie le respect de fils a père sur toutes les lignes.
J'espère que tes souhaits arrivent jusqu'à lui et qu'il en fasse bon usage.
Loin de lui dire quoi faire, mais j'espère que dans les jours avenirs, de bonne choses viendront en côte d'ivoire.
Nous avons qu'un seul pays.
Vive la côte d'ivoire !!!

Abdel Cissé
Répondre

C'est courageux et encourageant de ta part. Nous espérons tous que notre pays sombrera pas dans une guerre civile qui ne sera bénéfique pour personnes. Nous t'encourageons sur cette voie et espérons que ton message qui est le souhait de tout ivoirien sera entendu par notre Président.