The following two tabs change content below.
Luc Kouade
Géographe de formation, le numérique est l'âme de mon génie. Quand il est question de développement et de progrès collectif, je ne ménage aucun effort pour me montrer disponible. Le blog pour moi, est une réelle passion que je fais vivre entre temps libre et activités scientifiques. Bonne lecture à vous. Amicalement

Les nombreuses préoccupations des populations ivoiriennes, notamment celles usagère des services de police, semble avoir eu des réponses ce samedi 03 Mars 2018 dans l’enceinte de l’école nationale de Police sise dans la commune de Cocody en Abidjan.

ivoire intellect- Albert Touré- directeur de l'école nationale de police
Touré Albert Kouacou, Directeur de l’école nationale de la police ivoirienne, Crédit: Ivoire intellect

Sur le coup de 09 heures ce Samedi matin, une conférence d’informations et d’échanges a tenu le décor de la deuxième session du cadre du dialogue citoyen (CDC) initié par l’association Génération Innovante.

Lire aussi: L’assemblée Nationale au menu de la première édition du cadre de dialogue citoyen (CDC)

A cet exercice, s’est livré ce 03 Mars 2018, le Directeur générale de la police Nationale, le commissaire divisionnaire Touré Albert Kouacou. Face à lui, une portion de la population ivoirienne et des médias, mobilisée à l’initiative de la génération innovante.

Comme il est de coutume au cadre de dialogue citoyen, l’intervenant a commencé par présenter son institution, en occurrence, la police nationale. Définit les obligations régaliennes de celle-ci, en s’aidant à chaque étape de son speech, de panneaux d’instructions, comme d’un power point.

ivoire intellect- panneau d'instruction de la police nationale
Panneaux d’instruction de la police nationale, Crédit: Justine Gnépady

 

A l’issue donc de cette conférence, Touré Albert Kouacou a déroulé en long et en large le contenu du thème qui a constitué le cadre de cette deuxième session du dialogue citoyen, à savoir: « La police et le citoyen: droits et devoirs« .

Les grands axes de la conférence

Le rôle de la police

Sans tromper les attentes, le conférencier du jour a présenté son institution dans ses aspects les plus admirables, sans toutefois manquer de préciser qu’il ne faut pas confondre l’individu (le policier) à toute une institution (la police). Anticipant de ce pat toutes critiques allant dans le sens de faire porter le chapeau de toutes les dérives et bavures policières, à leur organe de tutelle.

Il a d’ailleurs signifié, dans l’optique d’encenser les siens que « être policier est le meilleur métier au monde« . Toutefois, il a rappelé durant sa longue prise de parole, les obligations policières à l’endroit des populations, allant de la charte éthique de la police nationale aux devoirs constitutionnels et institutionnels de ceux-ci.

ivoire intellect- élèves policiers au cadre de dialogue citoyen
Élèves Policiers présent à la conférence, crédit: Justine Gnépady

Rappelant la mission de la police, Touré Albert Kouacou, s’est penché sur la valeurs d’impartialité, de disponibilité et d’amour qui sous-tendent l’exercice régalien des services de police. On retiendra du conférencier du jour les paroles suivantes:

« Le Policier vous doit son impartialité« 

« Celui qui vient à nous avec ses difficultés, nous le déchargerons! »

« Il est difficile d’être policier si on aime pas son prochain« 

La part de responsabilité des citoyens

Comme le veut un adage africain, quand on parle au chien, il faut aussi parler à l’os. Pour ce qui concerne la relation police-citoyen, le commissaire Touré Albert Kouacou s’est prononcé sans faux fuyants sur les attentes de la police à l’endroit des populations qu’il ne considère pas toutes comme citoyennes, a t-il souligné.

« Le citoyen, c’est une appellation qui se mérite » Touré Albert Kouacou (Directeur de la police nationale ivoirienne)

Relevant les diverses formes d’incivisme, comme source de détérioration des relations liant la police aux populations, le Commissaire divisionnaire a engagé toutes les parties présentes, à une mission de sensibilisation et d’éducation aux valeurs civiques.

Rappelant dans cette veine que policiers et usagers des services de police sont condamnés à cohabiter, il exhorte l’ensemble des citoyens (dignes d’appellation) à faire confiance aux services de police, en abandonnant entre leurs mains toutes affaires passibles de procédures pénales.

C’est sur le coup de midi que fut close ce samedi 03 Mars 2018 cette conférence tant attendue des internautes ivoiriens et des responsables de l’association Génération Innovante.

En attendant donc d’autres événements de plus torrides ambiances et mobilisations, je vous passe chers lecteurs les plus chaleureuses attention de la Génération innovante!!!

—Voir en intégralité la conférence en vidéo