The following two tabs change content below.
Luc Kouade
Géographe de formation, le numérique est l'âme de mon génie. Quand il est question de développement et de progrès collectif, je ne ménage aucun effort pour me montrer disponible. Le blog pour moi, est une réelle passion que je fais vivre entre temps libre et activités scientifiques. Bonne lecture à vous. Amicalement

Le portail unique des services de l’investisseur, 225invest Côte d’Ivoire, est un projet piloté par le Centre de Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI). Organisme chargé de coordonner le programme des réformes liées à l’amélioration de l’environnement des affaires.

La création d’entreprises plus facile que jamais

Le portail 225invest Côte d’Ivoire ouvre aux investisseurs opérant dans l’espace économique ivoirien, un large champ de possibilités, quand à l’accès aux services administratifs qui leur sont dédiés. Il suffit pour les usagers d’accéder au site via l’adresse www.225invest.ci, aller au menu « Services », puis « Formalité d’entreprise » et choisir l’option « Création d’entreprise » pour créer une entreprise en suivant l’ensemble de la procédure, en ligne.

Après la création de l’entreprise, un certificat d’immatriculation unique, ainsi qu’un numéro d’identifiant unique sont attribués à l’usager.

Les investisseurs déjà en exercice pourront très prochainement procéder à une re-immatriculation de leurs entreprises via le portail 225invest Côte d’Ivoire. Condition essentielle à l’acquisition de leurs Identifiants Uniques (IDU).

Lire aussi : Le portail 225invest.ci révolutionne l’entrepreneuriat en Côte d’Ivoire 

Le numéro d’Identifiant Unique (IDU), qu’est-ce que c’est ?

Le numéro d’Identifiant Unique est un code d’immatriculation attribué aux entreprises en Côte d’Ivoire en vertu de l’Ordonnance n° 2015-182 du 24 mars 2015 et du décret d’application (N°2015-287 ) de celle-ci, datant du 27 avril 2015. Ce numéro est attribué automatiquement dès la création d’une entreprise à travers le portail 225 invest.

Il vient en remplacement de l’ensemble des numéros acquis lors des diverses procédures administratives préalables à la création d’une entreprise en Côte d’Ivoire.

L’Identifiant Unique remplace ainsi le numéro du Registre de Commerce (RC) attribué par le Greffe du Tribunal de commerce ;  le numéro de Compte Contribuable (CC) attribué par la Direction Générale des Impôts (DGI) ; le numéro d’immatriculation de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS) et le Code Importateur/Exportateur attribué par le Ministère du Commerce.

Dès lors qu’une entreprise opérant dans l’espace économique ivoirien est en possession de cet Identifiant Unique (IDU), celle-ci s’inscrit dans la légalité conformément aux dispositions administratives en vigueur.

À quoi sert l’Identifiant Unique, et qui en est concerné ?

L’identifiant Unique permet à l’administration de traiter avec plus d’aisance les dossiers des investisseurs et contribue à améliorer les services aux entreprises.

Son adoption contribue à l’accélération des procédures d’immatriculation. L’identifiant unique permet de pallier l’usurpation de l’identité des entreprises et fournit un guide indispensable à la sécurisation des flux économiques.

C’est un gage de transparence pour l’administration publique et un élément important pour le renforcement des liens auprès des banques et des investisseurs étrangers. Par ailleurs, l’adoption de l’Identifiant Unique incombe à toutes les entreprises immatriculées en Côte d’Ivoire.

Lire aussi : 225invest CI, l’autre nom de la dématérialisation des services à l’investisseur 

Les opérateurs économiques exerçant avant la création du portail unique des services à l’investisseur, sont invités à régulariser leurs statuts. Ce, dans un délai d’un (01) an, à compter de la mise en vigueur du décret portant création dudit identifiant.

La composition du numéro d’Identifiant Unique (IDU)

Le Numéro d’Identifiant Unique (IDU) est personnel et unique pour chacune des entreprises de l’espace économique ivoirien. Il est composé de 14 (quatorze) chiffres et caractères structurés comme suit :

  • Les premier et deuxième caractères indiquent le code pays ;
  • Les troisième, quatrième, cinquième et sixième caractères indiquent l’année de création de l’entreprise ;
  • Les septième, huitième, neuvième, dixième, onzième, douzième et treizième caractères indiquent un numéro séquentiel ;
  • Le quatorzième caractère indique la clé de sécurité du dispositif, qui est un caractère alphabétique déterminé à travers le modulo 26 selon la formule de Luhn.